Compte personnel de formation & DIF


Formations

Orangea, organisme de formations à Nancy et Metz (Lorraine), vous accompagne dans la mise en place de votre formation et vous propose des formations sur mesure en fonction de vos compétences et de vos envies.

Cependant, depuis le 1er janvier 2015, un nouveau droit a été mise en place permettant l’accès et le financement de formation nommé le CPF.

Avant toutes choses, prenez connaissance du DIF

DIF et CPF : Quelles différences ?

Le Compte Personnel de Formation ressemble étroitement au Droit Individuel à la Formation.

  • Quels sont les bénéficiaires ?

DIF : Les salariés et les agents de la fonction publique ayant 1 an d’ancienneté ainsi que les demandeurs d’emploi sous conditions.
CPF : Il n’est plus limité aux seuls salariés et fait profiter à tous les actifs au long de leur carrière c’est-à-dire les salariés du secteur privé, demandeur d’emploi et jeune à partir de 16 ans sans condition d’ancienneté dans l’entreprise. (15 ans pour les jeunes qui signe un contrat d’apprentissage)

Le DIF est maintenu dans la fonction publique.

  • L’accord de l’employeur est-il nécessaire ?

DIF : Oui. Cependant, si votre DIF a été refusé par l’employeur sur 2 années civiles consécutives, il y a une prise en charge prioritaire par l’OPACIF
CPF : Oui si la formation se déroule sur le temps de travail. Cependant, il n’y a pas d’accord de l’employeur ni de pôle emploi pour les formations suivies en dehors de temps de travail ainsi qu’à certaines formations qui sont opposables à l’employeur.

  • Quels types de formations ?

DIF : En accord avec l’employeur, les choix sont libres, y compris un bilan de compétences.
CPF : Les choix de la formation se font sur la base de formations qualifiantes ou certifiantes : listes éligibles. Le bilan de compétences est exclu.

  • Formation hors temps de travail

DIF : Versement d’une allocation de formation
CPF : Il n’y a aucune allocation versée : le financement porte sur les frais de formation et les frais d’annexes.

  • Gestion des compteurs

DIF : Le droit est attaché au contrat de travail, il y a donc une gestion au sein de l’entreprise.
CPF : Le droit est attaché à la personne, il y a donc une gestion par un opérateur national externe à l’entreprise (c’est-à-dire la caisse des dépôts et des consignations)

  • Quel plafond d’heures capitalisables ?

DIF : Il est plafonné à 120 heures de formation sur 6 ans
CPF : Il est limité à 150 heures de formation sur 8 ans. Des abondements sont possibles au-delà de ce plafond (ils sont réalisés soit à l’origine de l’employeur, de Pôle Emploi, de l’Etat ou encore du salarié lui-même).

  • Un budget dédié au financement ?

DIF : Non
CPF : Oui (0,2% de la contribution légale de la formation)

  • Quelle est la portabilité des heures capitalisées ?

DIF : En cas de changement d’entreprise, les droits au DIF sont conservés 2 ans et monétarisés sur la base de 9,15€/H.
CPF : Les droits au CPF sont portables et transférables tout au long de la vie professionnelle, même en cas de chômage. La prise en charge des frais de formation s’effectue sur la base des frais réels avec des plafonnements.

  • Que deviennent les heures DIF cumulés au 31/12/2015 ?

Une attestation de l’employeur devra être transmise fin janvier 2015 : reliquat des heures DIF au 31/12/2014. Pendant une période transitoire (fin décembre 2020). Dès 2015, il sera possible d’utiliser ces heures comme du CPF et même de les articuler avec de nouvelles heures capitalisées au titre du CPF.

N’hésitez pas à nous contacter, pour plus d’informations, ou contactez-nous au 03.55.67.44.08